LES MUNICIPALITÉS DU SERVICE INTERMUNICIPAL DE SÉCURITÉ INCENDIE DE LA VILLE DE SAINT-PASCAL S’UNISSENT POUR LA SÉCURITÉ DE LEURS CITOYENS

 

De gauche à droite : Frédéric Lizotte, maire de Saint-Philippe-de-Néri, Daniel Laplante, maire de Saint-Germain, Louise Hémond, mairesse de Sainte-Hélène-de-Kamouraska, Rénald Bernier, maire de Saint-Pascal, Michel Dion, conseiller municipal de Kamouraska, Richard Caron, maire de Saint-Bruno-de-Kamouraska.

Saint-Pascal, le 8 mai 2019 – Les six municipalités du Service intermunicipal de sécurité incendie collaborent pour atteindre les exigences du ministère de la Sécurité publique en ce qui a trait au plan de sécurité civile. Les représentants des municipalités ont signé aujourd’hui une entente de fourniture de service en matière de sécurité civile.

La loi sur la sécurité civile prévoit que toute municipalité locale doit s’assurer que sont en vigueur sur son territoire, et consignées dans un plan de sécurité civile, des procédures d’alerte et de mobilisation ainsi que des moyens de secours minimaux pour protéger la sécurité des personnes et des biens en cas de sinistre. Le Règlement sur ces procédures a été édicté par le ministère de la Sécurité publique le 20 avril 2018 et entrera en vigueur le 9 novembre 2019. Il vient préciser ce que doit contenir minimalement les plans de sécurité civile municipaux.

Devant l’ampleur de la tâche à accomplir d’ici le 9 novembre prochain, les six municipalités du Service intermunicipal de sécurité incendie de la Ville de Saint-Pascal, formé de Saint-Pascal, Sainte-Hélène-de-Kamouraska, Saint-Bruno-de-Kamouraska, Saint‑Germain, Kamouraska et Saint-Philippe-de-Néri, ont choisi de mettre en commun certaines ressources afin d’atteindre, à échéance, les exigences du règlement, mais également dans le but d’uniformiser les plans de sécurité civile et ainsi faciliter les interventions en cas de sinistre sur le territoire.

Pour aider les municipalités dans l’élaboration des procédures d’alerte et de mobilisation et les moyens de secours minimaux pour protéger la sécurité des personnes et des biens en cas de sinistre, un programme d’aide financière en deux volets a été confié à l’Agence municipale de financement et de développement des centres d’urgence 9‑1‑1 du Québec. Une enveloppe de 16 500 $ par municipalité était disponible et chacune des six municipalités s’est prévalue de ce soutien financier.

Concrètement, grâce à la mise en commun des ressources, un coordonnateur ainsi qu’un technicien en mesures d’urgence ont été embauchés pour soutenir les municipalités dans ce travail laborieux. D’un côté, le coordonnateur veillera à l’avancement des travaux pour livrer un plan complet avant la date limite. D’un autre côté, le technicien apportera son aide au niveau de la saisie des données dans un outil informatique spécialisé en sécurité civile.

Les municipalités du Service intermunicipal de sécurité incendie de la Ville de Saint-Pascal sont fiers de cette collaboration qui leur permettra d’atteindre les exigences du ministère de la Sécurité publique de façon optimale tout en assurant la sécurité de leurs citoyens.


 

Alerte